Déconfinement: les taux de crédit immobilier grimpent en flèche


Dès le début de la crise du coronavirus, on a pu voir les taux immobiliers remonter doucement. Mais depuis le déconfinement, on constate une accélération avec une augmentation de 7 points par rapport au mois d’avril. En moyenne, on a des taux à 1,25% - ce qui reste bas -, bien qu'en novembre, on empruntait à 1,12%.


Comment l'expliquer? D'abord parce qu'avant le confinement le gouvernement avait demandé aux banques de durcir les conditions d’octroi pour éviter un emballement du crédit, et que ça n'a pas changé depuis la crise. Et en plus maintenant les banques sont plus frileuses car elles craignent les conséquences de la crise.


Et il y a le problème du taux d’usure. C’est le taux d’emprunt maximal que les banques peuvent accorder en prenant en compte les frais de dossier les frais de courtage et les frais d’assurance. Ce taux est déterminé par la banque de France et il n’a jamais été aussi bas, à 2,40% pour les prêts de 10 à 20 ans. Sauf qu’avec les taux de crédit qui remontent, il y a un effet "ciseaux".


Ceux qui ont le moins d’apport sont les plus pénalisés

Par exemple, un ménage avec des revenus modestes à qui l'on propose un crédit à quasiment 2%. Vous rajoutez tous les frais et l’assurance, de façon mécanique, le dossier dépasse alors le taux d’usure et est refusé. Résultat: il y a beaucoup de compromis de vente ne vont pas jusqu’au bout alors que d’habitude c’est très rare.


Ce sont donc ceux qui ont le moins d’apport qui sont les plus pénalisés: c’est à eux qu’on propose des taux plus élevés - plus élevés de 25 points par rapport à la moyenne -, des taux plus élevés ou carrément un refus de crédit. Surtout s'ils travaillent dans le tourisme, dans la restauration, dans l’automobile, ou s'ils sont artisans, ça devient très difficile d'emprunter.


Face à cette situation, les courtiers demandent gouvernement de relever exceptionnellement le taux d’usure et de relâcher la pression. Justement: une réunion du Haut Conseil pour la stabilité financière, qui prend ce type de décisions, se tient le 18 juin.

DEMANDEZ UN CRÉDIT 

Remplissez les infos
arrow&v

NOUS CONTACTER

Téléphone

Numéro spécial crédit
  • Facebook
Présent dans les régions suivantes 

Auvergne - Rhône-Alpes - Bourgogne - Franche-Comté - Bretagne - Centre - Corse - Grand-Est - Hauts de France

Île De France - Normandie - Nouvelle Aquitaine - Occitanie - Provence Alpes - Côte d'Azur - Pays de la Loire

Présent dans les villes suivantes 

Lyon - Dijon - Besançon - Paris - Marseille - Toulouse - Nice - Nantes - Montpellier - Strasbourg - Bordeaux - Lille - Rennes - Reims - Saint-Etienne - Le Havre - Toulon - Grenoble - Angers - Nîmes - Villeurbanne - Saint-Denis - Aix-en-Provence - Le Mans - Clermont-Ferrand - Brest - Tours - Amiens - Limoges - Annecy - Perpignan - Boulogne-Billancourt - Metz - Orléans - Argenteuil - Rouen - Caen - Nancy - Tourcoing - Roubaix - Nanterre - Avignon - Dunkerque - Poitiers - Aubervilliers - Versailles - Courbevoie - Rueil-Malmaison - Pau - Bézier - La Rochelle - Calais - Antibes - Cannes - Colmar - Levallois-Perret - Quimper - Valence - Clichy - Troyes - Montauban - Chambery - Narbonne - Fréjus - Bayonne - Grasse - Belfort - Aubagne

Présent dans les services financiers suivants 

Crédit consommation - Crédit personnel - Crédit immobilier - Crédit automobile - Crédit moto - Crédit étudiant - Crédit sans justificatifs - Crédit professionnel - Rachat de crédit - Regroupement de crédits - Affacturage - Factoring - Crédit-bail - Leasing

© 2020 par CA-CRÉDIT. Tous droits réservés